lahaine.org

compartir

                          

Dirección corta: https://lahaine.org/bY36

convertir a:
Convertir a ePub  ePub        Convertir a pdf  pdf

  tamaño texto

  enviar          imprimir


traductor

26/08/2009 :: Madrid, Carlos Presente

[Français] Section spéciale de La Haine consacrée au procès contre l'assassin de Carlos Palomino

x La Haine
Dans cette section nous allons recueillir les différentes infos et mobilisations concernant le procès contre l'assassin de Carlos Palomino, qui commencera le 14 septembre.

Résumé de la campagne préalable et de la manifestation du 12 septembre.

La campagne "Ni oubli ni pardon", lancée vu l’imminence de l’ouverture du procès contre l’assassin de Carlos Palomino, a parcourue la presque totalité de l’État Espagnol. Depuis le début de l’été, des milliers d’affiches et de tracts ont été distribués dans les principales villes. Les collectifs antifascistes, coordonnés au niveau étatique, ont permis que la campagne soit visible dans les quatre coins de l’Etat Espagnol.
À Madrid, l’image de Carlos Palomino est présente dans la totalité des quartiers et des villages de la capitale. Les antifascistes de Madrid, ont méné une campagne sans précédent et ils ont reussi à diffuser le message parmi la population. Les amis et les camarades de Carlos ont annoncé la manifestation du 12 septembre dans les nombreux événements et rencontres qui ont eu lieu pendant l’été comme par exemple dans les fêtes locales des villages du sud de Madrid.
De la même manière, mais cette fois-ci avec slogan « Pour toi, pour moi, pour Carlos », des militants antifascistes ont accedé au sommet des montagnes de la « Sierra » de Madrid pour y déployer une banderole en hommage à Carlos, juste derrière le monument consacré aux fascistes morts dans la guerre civile, construit par le dictateur Franco.
La dernière semaine de campagne, le rythme s’accelera et la présence de tracts dans la rue fut plus que visible en même temps que les premières mobilisations commencèrent. Le jeudi 10 septembre, une dizaine de villes organisèrent des manifestations en hommage à Carlos et pour dénoncer son assassinat en novembre 2007. Des antifascistes de Barcelone, Seville, Málaga, Saragosse, León, Salamanque ou Burgos descendirent dans la rue de façon coordonnée, ce qui montre la motivation des militants pour combattre l’impunité fasciste.

12 Septembre: Ni oubli ni pardon.

Dans la dernière mobilisation avant le début du procès, environ 8.000 personnes ont parcouru les rues de Madrid, du quartier de Usera, où les fascistes voulaient défiler le jour de l’assassinat de Carlos jusqu’à Legazpi où l’assassinat eut lieu. Des centaines d’antifascistes d’autres villes se déplacèrent à Madrid en bus pour participer à la manifestation.
Un porte-parole du collectif antifasciste de Barcelone (Plataforma Antifeixista de Barcelona) déclare à La Haine "il y a deux jours, on a mobilisé aussi 200 personnes à Barcelone dans le cadre des mobilisations coordonnées au niveau étatique ; et notre collectif, la Plataforma Antifeixista, a commencé une campagne de dénonciation de l’impunité avec laquelle les nazis agissent ».
Un nombreux groupe de pères, mères et voisins du quartier populaire de Legazpi figuraient en tête de la manifestation, à côté de Mavi, la mère de Carlos. Derrière, la banderole de tête de cortège portée par les « Ami/es et Camarades de Carlos. La manifestation fut très colorée, avec des nombreux étendards avec l’image du jeune antifasciste et des drapeaux noirs et rouges qui accompagnaient une énorme banderole sur laquelle on pouvait lire « Carlos, ni oubli ni pardon ». La présence policière fut importante mais se maintenit éloignée du cortège.

Après la manifestation, un porte-parole de l’organisation déclara à La Haine leur satisfaction de voir comment « des milliers de personnes se sont manifestées aujourd’hui contre le fascisme et le capitalisme »
Le procès contre le militaire fasciste Josué Estébanez commence le lundi 14 septembre, et du 14 au 24 septembre il y a des manifestations de soutien aux portes du Palais de Justice.


MANIFESTATION ANTIFASCISTE: CARLOS, NI OUBLI NI PARDON
Manifestation unitaire à Madrid, 2 jours avant le début du procès contre l’assassin de Carlos Palomino.
Le samedi 12 septembre 2009 à 18:00. Plaza Elíptica (Madrid).

Le 11 septembre prochain, cela fera déjà un an et 10 mois que le militaire fasciste Josué Estébanez de la Hija assassina notre camarade et ami Carlos et tenta de tuer un deuxième camarade. Après un long parcours de lutte de la part des camarades antifascistes, à Madrid mais aussi dans le reste de l’État Espagnol, et des actions de solidarité internationale partout dans le monde, l’attente de la mère de Carlos et de ses proches touchera à sa fin ; le procès se déroulera du 14 au 18 septembre à la Audiencia Provincial de la capitale (Cour d’assisses), 98 rue Santiago de Compostela Madrid.

Nous respectons le procès et souhaitons la meilleure issue pour sa mère, Mavi ainsi qu'à ses proches et ses amis ; nous espèrons que pour eux, la sentence aide à clore une étape. Mais pour nous, rien ne changera car nous ne croyons plus ni dans la justice bourgeoise ni dans ses tribunaux fascistes, notre procès eut lieu le jour même que Carlos fut assassiné tout simplement pour être antifasciste; il fut un procès populaire qui se déroula dans chaque quartier, dans chaque foyer et dont le verdict fut emit il y a longtemps. Josué est coupable d’arracher la vie d’un gamin de 16 ans qui luttait pour la liberté de tous et contre le racisme, le fascisme et le capitalisme. Coupable d’un assassinat politique, un de plus parmi les milliers comis par les fascistes contre le peuple; à travers Carlos nous pensons très fort à toutes ces victimes.

Ce que nous voudrions faire c’est d’appeler à la solidarité internationale, que les murs crient ce que la presse burgeoise tait, chacun/e avec ses moyens. Dévoilons la vérité ensemble !!

Nous devons identifier les responsables un par un, du principal coupable, le militaire néo-nazi Josué, auteur de l’assassinat, jusqu’aux autorités locales de la ville de Madrid, qui collaborent avec les fascistes en leur permettant de défiler dans les quartiers ouvriers pour essayer de faire passer leur message raciste, homophobe, sexiste et fasciste. Il ne faut pas oublier la responsabilité de l’armée, cette même armée fasciste qui a massacré (à l’aide d’Hitler et Mussolini) le peuple en 1939 et qui après la fausse « transition » n’a pas épuré ses cadres militaires. Encore aujourd’hui l’armée sert de réfuge aux fascistes, ils sont entrainés par notre « État démocratique » pour tuer. Et des médias bourgeois qui qualifient l’affaire de « bagarre entre bandes rivales » pour eliminer le caractère politique et de classe de ce crime. Pour finir, nous accusons directement l’État bourgeois, capitaliste et fasciste héritier direct du Franquisme qui permet cette situation. En fait il répresente en soi le pire ennemi du peuple et de la classe ouvrière.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à participer à la manifestation du 12 septembre à Madrid (18 :00 Plaza Elíptica) pour rendre hommage à Carlos et à tous ceux qui ont été assassinés par les fascistes pour le simple fait de vouloir créer une nouvelle société, plus juste et meilleure.

CARLOS, NI OUBLI NI PARDON
LE MEILLEUR DES HOMMAGES, CONTINUER LA LUTTE
MADRID SERA LA TOMBE DU FASCISME !

Organise: Ami/es et Camarades de Carlos


Vidéo de l’assassinat fasciste de Carlos Palomino
Madrid. Le 11 novembre 2007 Carlos est poignardé de sang froid par un militaire néo-nazi dans la station de métro de Legazpi. Carlos et ses camarades antifascistes allaient protester contre une manifestation xénophobe du parti nazi Democratie Nationale.


Collectifs et groupes antifascistes de l’État Espagnol s’expriment publiquement par rapport au procès contre l’assassin de Carlos Palomino

[Manifeste]
14 septembre: Ni oubli Ni pardon

Le dimanche 11 septembre 2007, le jeune antifasciste Carlos Palomino decida de ne pas rester les bras croisés chez lui et d’aller protester contre une manifestation xénophobe organisée par le parti nazi « Democracia Nacional » (Democratie Nationale) et autorisée par les autorités locales de la ville de Madrid.

Le fait d’être antifasciste fut la seule raison par laquelle un militaire néo-nazi, Josué Estébanez de la Hija, l’assassina d’un seul coup de poignard en plein cœur.
Le discours que diffusent les médias de ce qui se passa ce jour-là (ils qualifient l’affaire de « bagarre entre bandes rivales »), a pour seul objectif que celui de détourner l’attention de l’opinion publique. L’engagement et la lutte contre les idées racistes, homophobes et fascistes ne peuvent , en aucun cas être considerées comme une appartenance à « une bande ». Car cette fameuse bande est formée par des milliers et des milliers de personnes. Nous assumons ce compromis comme un devoir.

Les agressions et assassinats perpétrés par les fascistes ne peuvent pas être qualifiés comme des « bagarres entre bandes » car cela supposerait la négation de quelques faits importants : l’existence de groupes fascistes qui utilisent la violence et qui agissent ici avec plus d’impunité que dans n’importe quel autre État européen ; l’héritage franquiste qui a permis que l’actuel Chef de l’État, Juan Carlos I ait été nommé directement par le dictateur Franco comme son successeur en 1969 ; dans ce même sens il n’y a pas eu d'épurations des cadres de l’époque franquiste dans les forces de l’ordre et la Justice.

C’est pour cela que le 14 septembre, jour d’ouverture du procès contre l’assassin de Carlos, nous voulons crier : ni oubli ni pardon !
Josué assessin. C’est ne fut pas de la légitime défense, ce fut un assassinat ! Ce ne sont pas des « bagarres de rue », c’est la lutte des classes !
Carlos, camarade, nous ne t’oublions pas !

LE MEILLEUR DES HOMMAGES, CONTINUER LA LUTTE !

Participants:
Acción Antifascista Salamanca
Acción Antifascista de Tenerife
Asamblea Antifascista de Burgos
Coordinadora Antifacista d'Asturies
Coordinadora Antifascista de Jaén
Coordinadora Antifascista de La Rioja
Coordinadora Antifascista de León
Coordinadora Antifascista de Madrid
Coordinadora Antifascista de Málaga
Coordinadora Antifascista de Zaragoza
Coordinadora Antifeixista Intercomarcal del País Valencià
Coordinadora Antifascista de Sevilla
Plataforma Antifascista de Zamora
Plataforma Antifeixista de Barcelona

Traduction: La Haine.org


[Castellano] ; [Català] ; [English] ; [Deutsch] ; [Italiano] ; [Русский] ; [Français] ; [Português]

compartir

                          

Dirección corta: https://lahaine.org/bY36

 

Contactar con La Haine

Envíanos tus convocatorias y actividades!

 

La Haine - Proyecto de desobediencia informativa, acción directa y revolución social

::  [ Acerca de La Haine ]    [ Nota legal ]    Creative Commons License    [ Clave pública PGP ] ::

Principal